fbpx

Comment gérer les déchets que je n’ai pas pu éviter ?

Location de décorations

Comment gérer les déchets que je n’ai pas pu éviter ?

Tu te souviens quand je te disais qu’un événement n’est pas toujours parfait et que c’est ok ? Eh oui, même si on fait tous les efforts du monde, il peut arriver qu’on produise quand même des déchets. Alors pour qu’ils aient le moins d’impact possible, il va falloir les gérer et les trier correctement. Voici quelques conseils pour bien faire ça :

Indiquer les règles à ses invités

Il peut arriver que des déchets soient produits pendant ta fête par tes invités, des déchets dont tu ne pourras pas forcément contrôler le tri en direct. Voici donc quelques conseils pour aider tes invités à bien trier leurs déchets sans toi :

  • Rendre tes poubelles facilement accessibles : Eh oui, pour bien trier, encore faut-il trouver les poubelles (et les bonnes), alors arranges-toi pour les rendre facile d’accès pendant ta fête, soit en les plaçant proche des sources potentielles de déchets (buffet par exemple) soit en les indiquant avec un fléchage discret.
  • Mettre toutes les poubelles côte à côte : ça peut paraître étrange mais l’humain est flemmard et (sauf pour les personnes qui ont bien intégré l’importance du tri) si la poubelle où doit aller leur déchet est plus loin d’eux qu’une autre, il y a des chances pour que leur déchet ne soit pas bien trié. Aide-les en mettant toutes les poubelles côte à côte, comme ça, plus d’excuses.
  • Indiquer les types de déchets à mettre dans chaque poubelle : Tout le monde ne connaît pas les consignes de tri sur le bout des doigts, alors indiques sur chacune de tes poubelles quel type de déchet va dedans. Tu peux aussi mettre des exemples avec les déchets courants qui seront produits au cours de ta fête.

Avec ça, tes invités seront au top pour t’aider à gérer tes déchets. A toi maintenant de gérer ceux produits avant et après la fête. Mais au fait, je parle de plusieurs poubelles depuis tout à l’heure, sais-tu ce qui va dans chacune ?

Choisir la bonne poubelle : quelles consignes de tri s’appliquent ?

Savais-tu que les consignes de tri (les indications qui te disent quoi mettre dans chaque poubelle) changent selon les départements (et même parfois au sein du même département !) ?

Pourquoi faire un truc aussi compliqué?, tu me diras. Et bien parce que les consignes de tri dépendent des infrastructures qui vont gérer tes déchets, présentes ou pas sur ton territoire, avec des fonctionnalités plus ou moins avancées.

Je te reparle de ça tout au long de l’article mais l’idée est de toujours se renseigner sur les consignes de tri appliquées à l’endroit où tu es (pour une fête, pour des vacances, et même chez toi car elles peuvent changer). Un outil qui peut t’aider pour ça, c’est l’application pour smartphone : « Guide du tri » de Citeo ou la version site web : https://www.consignesdetri.fr/. Très simple d’usage, sans inscription, tu te localises, tu entres le déchet que tu souhaites jeter et l’appli te dit dans quelle poubelle le mettre !

Pour ceux qui n’ont pas de smartphone ou préfèrent être sûrs, chaque mairie doit être en mesure de donner les consignes de tri claires appliquées sur son territoire, tu n’as qu’à les leur demander.

Je te rassure, l’État est en train d’uniformiser tout ça, pour à terme avoir des consignes nationales beaucoup plus simples pour communiquer auprès des gens, mais ça demande de construire de nouvelles infrastructures, donc ça ne se fera pas du jour au lendemain.

L’application Guide du Tri de Citeo t’aide à connaître les consignes de tri en fonction de ta localité. Cliques sur l’image pour la découvrir.

Le compost : pour tous les déchets organiques ?

Le compost est une très chouette façon de retransformer nos déchets organiques en terre riche. Mais attention, composter ne doit pas être une excuse au gaspillage :

« Oui j’ai jeté 3 kg de tomates, mais c’est pas grave: je les ais mises au compost. » Non !

Car la production de ces tomates (ou autre, ça marche pour tout) a quand même nécessité l’utilisation d’énergie, d’eau, peut-être de produit chimiques polluants, de carburant pour les transporter, sans compter le temps de travail investi. Donc même si tu la mets au compost parce que tu ne l’as pas vue mûrir, tout ça sera gaspillé aussi.

Est-ce que tout ce qui est organique va au compost ? Oui et Non. En fait, ça dépend de quel compost on parle. Dans un petit compost individuel de maison, d’immeuble ou de quartier, il y a certains produits qu’on ne peut pas mettre pour différentes raisons.

Sur les grosses plateformes de compostage, là par contre, beaucoup plus de choses peuvent être compostées car la décomposition est faite en grande partie par des bactéries et une température très élevée. Encore faut-il que ta ville propose un ramassage de matières organiques, autres que les déchets verts. Pour cela, on en revient aux fameuses consignes de tri à demander à ta mairie !

J’ai demandé à Charlotte du blog l’Idée dans le bocal, ma « pro du composteur » préférée, voici les déchets organiques à ne pas mettre dans un composteur individuel ou de quartier :

  • Pas de viandes ou poissons : odeurs et rongeurs
  • Pas de branches / branchages non secs : prends trop de temps à se décomposer
  • Pas d’herbe de tonte : empêche l’oxygène de circuler
  • Pas de sacs « compostables » : décomposition qu’en milieu industriel et production de microplastiques
  • Agrumes, coquilles d’œufs, peaux dures (avocat, melon) : ok mais en petits morceaux
  • Pas de pain
  • Sachets de thé en papier ok : sans l’agrafe qui tient l’étiquette !

Déchets recyclables

De la même façon que le compost ne doit pas être une excuse au gaspillage alimentaire, ce n’est pas parce qu’on recycle de mieux en mieux nos déchets et emballages qu’il faut en produire sans se poser de questions.
Mais lorsqu’on en produit, c’est quand même mieux de les recycler. Et c’est là que les consignes de tri changent beaucoup selon où tu habites. Je vais détailler ici celles qui s’appliquent au Béarn (64) car c’est mon lieu d’implantation mais aussi car ce sont les consignes généralisées que l’état veut mettre en place sur l’ensemble du territoire d’ici 2022.

Dans le Béarn donc, nous avons des consignes élargies et simplifiées :

Tous les emballages se trient.

C’est-à-dire que tous les emballages en plastique, métal, carton et tous les papiers doivent aller dans la poubelle de recyclage. C’est simple, pas trop de questions à se poser et beaucoup de matières recyclées.
Encore une fois, ces consignes ne sont pas encore généralisées donc, si tu n’habites pas ou ne fais pas ta fête dans le Béarn, prends le temps de te renseigner sur celles qui s’applique là où tu es !

Et le verre?, ça se recycle pourtant…

Oui, et très bien même, la France est un des pays leader en la matière. Par contre, ça ne se recycle pas avec les autres matières car en se cassant les emballages en verre deviennent coupants et dangereux pour les agents qui travaillent dans les centres de tri. Donc on cherche la borne à verre la plus proche de chez soi et on pense à enlever les bouchons en métal ou en liège.

Et avant de mettre au recyclage, tu peux te renseigner et choisir des bouteilles consignées (pour les bières par exemple). Il y en a de moins en moins mais certains militent pour leur retour car même si le recyclage du verre peut être infini, seulement nettoyer et réutiliser en état nos contenants demande beaucoup beaucoup moins d’énergie.

Ordures ménagères : les déchets ultimes

En gros, les ordures ménagères, c’est ce qui reste après avoir trié tout le reste. Ce sont des déchets ni compostables, ni recyclables. En France, on a arrêté de les enfouir car on manque de place et on commence à s’inquiéter de la pollution qu’ils peuvent causer (seuls certains déchets spéciaux et les encombrants sont encore enfouis). On va plutôt les incinérer dans de grands fours qui tournent en continu. Les fumées sont traitées avant d’être relâchées dans l’atmosphère, et les cendres (environ 20% du poids incinéré) sont maintenant utilisées comme sous-couche pour des routes ou des parkings. Je te vois venir: ce n’est toujours pas une raison pour en produire!

Le but est même d’en produire le moins possible, car, même si on les valorise un peu, ça reste une énorme perte d’énergie et d’argent de traiter ces déchets.

En fonction des consignes de tri appliquées dans ta région, tu y mettras plus ou moins de choses, mais je peux t’assurer qu’ici, depuis qu’on a les nouvelles consignes de tri élargies, la poubelle d’ordure ménagère ne se remplit plus très vite.


Pour aller plus loin

Le sujet t’intéresse ? Saches que de nombreuses infrastructures de gestion des déchets peuvent se visiter. Il s’agit obligatoirement de visites guidées pour des groupes, et peuvent avoir lieux toute l’année ou durant des événements spécifiques comme la Semaine Européenne de Réduction des Déchet ou la Semaine du Développement Durable. Ces visites sont très intéressantes et amènent une réelle prise de conscience, alors n’hésites pas à y aller et à embarquer familles et amis.

Si tu habites dans le Béarn, tu peux te rapprocher de l’association Ecocène qui organise ces visites, sinon, rapproches-toi de ton Syndicat Mixte de Traitement des Déchets ou de ta mairie / agglo (en demandant le département de gestion des déchets).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *